Le TDAH : Origines et traitements

juillet 10, 2024

Le TDAH, également appelé trouble déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité est une maladie neuro-développementale caractérisée par des difficultés persistants à maintenir l’attention, une hyperactivité motrice et une impulsivité. Les symptômes du TDAH peuvent apparaître avant l’âge de 12 ans et avoir un impact important sur les performances scolaires, les relations sociales et la qualité de vie de l’individu. 

Les origines du TDAH

Pour savoir comment remédier au TDAH, il faut voir le site qui vous explique en détail les différentes méthodes de suivi que proposent des spécialistes en la matière.

En parallèle : Comment contribuer à la lutte contre la discrimination raciale ?

Lutter contre le TDAH n’est pas chose facile, il faut tout d’abord comprendre ses origines pour ensuite envisager un traitement contre. Le trouble déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité, tire son origine de la combinaison de nombreux facteurs de risque. Ces facteurs influencent le développement de l’individu dès la vie fœtal ou les premières années de sa vie.

Les facteurs génétiques

Les facteurs génétiques jouent un rôle prépondérant dans le TDAH. Les recherches scientifiques sur les génomes confirment que la majorité des cas de TDAH ont une cause polygénique. Des multiples variant génétiques interagissent pour augmenter le risque du trouble. Egalement, le TDAH peut être associé à des anomalies génétiques rares ou à des altérations chromosomiques.

A découvrir également : Avocat droit immobilier à Paris 17 : expert en baux commerciaux et ventes

Les facteurs environnementaux

Le TDAH est influencé par plusieurs facteurs environnementaux, comme une exposition à des éléments toxiques comme le plomb, le paracétamol, le valproate, les phtalates, les pesticides organophosphorés et les polluants automobiles comme l’oxyde nitrique. Les carences nutritionnelles sont également liées à la présence de TDAH, notamment une quantité de ferritine sérique basse, des niveaux légèrement plus faibles en acides gras oméga-3, et des taux de vitamines D maternels faibles. Les conditions pendant la grossesse peuvent également affecter le TDAH (faible poids à la naissance, le prématuré ou l’hypertension artérielle chez la mère).

Des traitements thérapeutiques comme moyen de lutte

Les traitements par thérapie du TDAH, incluent des thérapies cognitives et comportementales (TCC), des thérapies systémiques et des thérapies familiales. Les spécialistes du TDAH, utilisent également des techniques de relaxation pour aider l’individu à gérer ses émotions et à renforcer son estime de soi.

Le but principal de la thérapie est d’améliorer le développement psychologique, éducatif et social de l’individu en offrant un soutien éducatif qui favorise une meilleure intégration sociale. Ces thérapies psycho-éducatives comprennent notamment :  

  • Un soutien et des directives pour gérer la situation
  • Une prise en charge psycho-éducative
  • Un suivi psycho-éducatif

Pour un individu atteint de TDAH, la prise en charge est plutôt pluridisciplinaire. Elle doit être personnalisée en fonction des symptômes et de leur gravité, mais également du contexte familial et social de la personne. Le traitement peut impliquer la coordination avec différents professionnels de santé, comme les psychiatres, les psychologues, les psychomotriciens, les orthophonistes et les psychothérapeutes, en collaboration avec le médecin traitant ou le pédiatre.